La « délib » du siècle

 

La délib du siècle !

Délibérations du 7 septembre 1882

 

L’an mil huit cent quatre vingt deux, le sept septembre le conseil municipal de la commune de Montmeyran s’est réuni extraordinairement d’urgence sous la présidence de Mr Faure Félix en sa qualité de maire. Présents Mrs Arnoux Pierre, Faure Hippolyte, Richard Pierre, Gencel Frédéric, Mazouyer, Rochier Simon, Thibaud Hippolyte, Robert Régis, Chovin Jean Pierre, Cornaud Hippolyte, Pierre Gresse et Trouilhat Antoine.

Le conseil, considérant, que par suite du développement du commerce, de l’industrie et du besoin de communication qui vont en se multipliant d’année en année, une voie télégraphique reliant la commune de Montmeyran avec le chef lieu du département devient urgent.

Qu’une souscription ouverte dans ce but assure déjà la totalité de la dépense.

Que la commune de Beaumont a par son conseil municipal demandé l’établissement d’un télégraphe.

Qu’il est utile de profiter de cette occasion pour faire une semblable demande ; attendu que la dépense partagée par égale part par les deux communes sera moindre de ce fait, pour l’une et pour l’autre.

Décide que demande soit faite par la présente délibération à Mr le Ministre des postes et télégraphes afin qu’il lui plaise d’autoriser la commune de Montmeyran à établir la voie télégraphique sus dite et de lui faire procurer l’appareil nécessaire, la commune étant en mesure de faire tous les frais pour cet établissement.

La présente sera communiquée à Mr le Ministre par l’intermédiaire de Mr le Préfet.

Fait en délibéré à Montmeyran les jours, mois et au susdits.

Les conseillers municipaux.

 ……………………………………………………………………………………………………………………………………

L’an mil huit cent quatre vingt deux, le sept septembre le conseil municipal de la commune de Montmeyran s’est réuni extraordinairement d’urgence sous la présidence de Mr Faure Félix en sa qualité de maire. Présents Mrs Arnoux Pierre, Faure Hippolyte, Richard Pierre, Gencel Frédéric, Mazouyer, Rochier Simon, Thibaud Hippolyte, Robert Régis, Chovin Jean Pierre, Cornaud Hippolyte, Pierre Gresse et Trouilhat Antoine.

Le Conseil saisi de la question de nos marchés mensuels du second samedi du mois et après un entretien sérieux sur la question.

Ouii les réclamations verbales des marchands de bêtes grasses destinées aux marchés de Lyon, St Etienne etc et à ceux du  midi partant que le samedi est un jour trop éloigné du jour d’expédition pour les marchés susdits, qu’il leur cause un dérangement préjudiciable, non moins qu’aux propriétaires vendeurs qui sont obligés de ramener leurs bestiaux à domicile après les avoir vendus.

Ouii les réclamations des marchands de bêtes maigres qui ne peuvvent les amener sur le marché le samedi vendant du marché de Romans qu’exténués de fatigue, et partant impropres à la vente.

Ouii aussi les réclamations des bouchers de Valence et de l’Ardèche et des propriétaires de la région.

Considérant qu’il importe de donner la plus grande satisfaction possible à tant d’intéressés.

Que, le transfert au second samedi du mois à un autre jour de la semaine ne peut porter aucun préjudice à la région, mais au contraire donner satisfaction à tout le monde.

Décide : de demander par la présente délibération à l’administration supérieure qu’il lui plaise d’autoriser la commune de Montmeyran à transférer ses marchés mensuels du second samedi du mois au second mardi.

Fait et délibéré à Montmeyran les jours mois et au susdits.

Les conseillers municipaux.

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

Quelques lignes de dépenses «  originales «  extraites du budget 1882

Traitement du secrétaire de mairie  

600

Salaire du garde champêtre  

540

Salaire du cantonnier communal 

600

Salaire de l’appariteur de police   

110

Salaire du mandeur de la mairie

50

Salaire du crieur public

20

Salaire du conducteur de l’horloge 

100

Traitement de l’instituteur communal du village

1450.10

Traitement de l’instituteur communal des Dinas  

900

Traitement de l’institutrice du village 

1153.4

Traitement de l’institutrice des Dinas  

1000

Traitement de l’adjoint à l’instituteur du village

600

Traitement de l’adjointe à l’institutrice du village  

600

Indemnité de jardin à l’instituteur du village

25

Indemnité de jardin à l’institutrice du village

25

Fourniture de livres, papier, etc aux élèves indigents 

80

Contingent pour le traitement d’un médecin cantonal

100