Les Vœux de la municipalité 22 janvier 2020

Pour la dernière fois de notre mandat, je suis fier de vous accueillir, avec l’ensemble de l’équipe municipale, dans cette salle des fêtes pour vous présenter nos meilleurs vœux.

A vous tous, à vos proches, avant tout la santé, élément primordial pour affronter les aléas de la vie, mais aussi de très nombreux et bons moments d’échange, de convivialité, de partage.

Une pensée plus particulière pour celles et ceux qui souffrent de la crise économique, d’isolement, de maladie ou qui ont été frappés par la perte d’un proche.

Je veux ce soir rappeler que Jean-Marie GORCE qui a été Maire de 1983 à 1994 nous a quitté en 2019

 

Mes vœux seront ensuite pour l’ensemble de notre personnel qui œuvre souvent dans des conditions difficiles mais toujours avec un sens aigu du service public.

J’ai eu l’occasion la semaine dernière de les remercier mais je tiens aussi à le faire devant vous tous qui bénéficiez chaque jour de leur travail que ce soit dans l’entretien des espaces publics ou des locaux (communaux ou mis à disposition des associations), dans vos démarches administratives ou pour la garde de vos enfants. 

 

Depuis plus d’un an, nous vivons dans un climat de perpétuelles tensions, émaillé de plus en plus de violences.

Face à un gouvernement sourd au malaise des plus démunis, des enseignants, des retraités, 2019 aura été marquée par l’émergence des gilets jaunes, puis par de nombreuses réunions publiques de concertation et en fin d’année par les manifestations et grèves contre un projet de réforme des retraites peu accepté par la plupart des catégories professionnelles, pour des raisons et intérêts divers.

 

Et malheureusement, 2020 débute dans le même climat de défiance vis à vis des politiques avec une France de plus en plus fragmentée, de moins en moins unie et soudée.

Il faut toutefois aborder 2020 avec confiance et espérer que les nombreux efforts consentis par les Français, en particulier les plus fragiles, ne le soient pas en vain.

Et, en cette année du 75e anniversaire de la libération de la France de l’occupation nazie, il sera important de perpétuer cette mémoire et de rester vigilant face à la montée des extrémismes et des négationnistes.

 

Je voudrais tout d’abord aborder deux faits particuliers pour notre commune.

 

Tout d’abord, l’épisode neigeux de mi novembre.

Je ne reviendrai pas sur la semaine particulièrement difficile vécue par la plupart d’entre vous, sans électricité.

Même si tout n’a pas été parfait, les élus et les services administratifs et techniques ont essayé de répondre aux urgences et la solidarité dans chaque quartier a joué un rôle essentiel.

Je tiens à remercier d’une part les entreprises qui ont dès le jeudi après midi procéder au déneigement des voiries et d’autre part les élus qui se sont investis sans compter face à cet événement exceptionnel.

ENEDIS a très rapidement envoyé des techniciens venus de toute la France qui ont fait un travail extraordinaire et ce malgré les dysfonctionnements et le manque cruel de coordination de leur hiérarchie.

Alain qui les a accompagné durant plus de 15 jours peut en témoigner.

Une rencontre avec M le Préfet, nos parlementaires, et la Ministre porte parole du gouvernement a mis en lumière les manquements d’ENEDIS, la nécessité d’enfouissement des lignes moyenne et haute tension  mais aussi les difficultés rencontrées par les communes laissées bien seules par les services de la préfecture.

 

S’agissant d’ORANGE. le réseau téléphonique était, bien avant cet épisode neigeux, dans un état vétuste, consécutif à un manque évident d’entretien et d’investissement.

Ce sont aujourd’hui dans notre commune mais aussi dans tout le secteur des kms de câble qui sont à terre, souvent coupés.

Deux mois après la neige, nombre d’entre nous sont toujours privés de téléphone fixe, d’internet. C’est totalement anormal et j’ai saisi la semaine dernière Marie Pierre MONIER, notre sénatrice, et  Célia Delavergne, notre députée, pour qu’elles interviennent une fois de plus auprès d’Orange.

A l’heure où l’Etat demande de tout dématérialiser, cet événement a montré les limites du «tout internet».

 

Autre point : le devenir de notre poste.

En fin d’année, la poste a annoncé son souhait de réduire de moitié les horaires d’ouverture au public de notre bureau ou plutôt le souhait de fermer pour mettre en place une agence postale communale.

Ce dossier est dans la continuité de la politique gouvernementale avec la disparition de plus en plus de services publics de proximité, avec une égalité d’accès à ces services rompue.

On a déjà connu la fermeture de la trésorerie et les conséquences négatives pour les habitants et aussi notre service comptable.

Je vous invite à vous mobiliser contre une éventuelle fermeture de la poste notamment en signant la pétition ou en participant aux actions qui pourraient être menées.

 

2020 étant une année d’élections municipales, je me contenterai de dresser un panorama 2019 (qui est illustré par le traditionnel diaporama monté par Sophie et André) sans évoquer l’avenir.

 

Je veux toutefois aborder un événement en cours, à savoir le recensement.

Depuis une semaine et jusqu’à mi février, six agents recenseurs ont été recrutés pour procéder dans chaque foyer au recensement des habitants.

Cette opération est très importante pour mieux connaître notre commune, les tranches d’âge, les activités et ce pour mieux répondre aux besoins.

Et puis le nombre d’habitants détermine également les dotations à percevoir ce qui n’est pas neutre en cette période de restrictions de toutes parts.

Je vous demande donc de faire le meilleur accueil à nos recenseurs et à répondre très rapidement aux questionnaires.

 

Retour sur les réalisations 2019

 

La plus importante, au niveau du coût du moins, l’aménagement de l’avenue des Genceaux.

Cet aménagement étudié à mi-mandat avait été décalé pour des raisons budgétaires (le reste à charge pour la commune étant supérieur à 100.000 €).

Le cabinet David qui, en collaboration avec les services du département, avait réalisé l’étude a assuré le suivi du chantier confié, après appel d’offres à l’entreprise E26.

Trois plateaux traversants, une largeur de chaussée réduite, un espace dédié aux piétons et cycles protégé par un séparateur en béton devraient apporter toute la sécurité souhaitée par les élus et les riverains, associés tout au long du projet.

Cet aménagement qui est complété par deux quais bus aux normes d’accessibilité s’est déroulé au mieux, l’entreprise ayant su gérer l’intégralité des déplacements des riverains, le gros de la circulation ayant du être dévié par le chemin de l’oye.

 

S’agissant des voiries, les rues André Milhan et Ranchi ainsi que l’impasse Ranchi et l’accès au parking du champ de foire ont été réhabilités. Le WC public près du cimetière a également été achevé par nos services techniques, la plomberie étant effectuée par l’entreprise Barral de Montmeyran.

Enfin, un cheminement piéton le long de la rue Paulin Barret et de l’ancienne crèche permet un retour sécurisé depuis le groupe scolaire vers la place du temple.

 

Un autre dossier important vient également de s’achever, celui de l’adressage postal. Après appel d’offres, les plaques de rues et voies ont été fabriquées par l’entreprise ROCHETAILLEE et la pose par SIGNAL 26, entreprise montmeyranaise.

Il reste aujourd’hui à distribuer à chaque foyer son numéro dans la rue. Ce sera fait dans les prochaines semaines.

Merci à Alain TERRAIL et Olivier ROCHAS pour la gestion de ce dossier complexe.

 

Concernant le financement de ces dossiers

* le département nous accorde chaque année une subvention forfaitaire pour les diverses voiries (d’environ 18.000 €) et a pris en charge pour les Genceaux l’enrobé (environ 84.500€) qui est juridiquement à sa charge s’agissant d’une départementale et seulement environ 18.000 € pour les bordures

* des fonds de concours ont été obtenus de l’agglo à hauteur d’environ 43.000 € au titre des voiries, 67.000 € pour les Genceaux et 11.000 € pour la dénomination.

Sans ces fonds de concours, ces travaux n’auraient pas été possibles sauf à recourir à l’emprunt (ce qui n’a pas été nécessaire cette année comme durant tout le mandat). Espérons que ces fonds de concours soient reconduits pour la mandature qui vient.

 

D’autre part, la commission extra municipale Info-Com animée par André Kempf  a souhaité l’implantation de plaques permettant aux Montmeyranais et aux touristes de mieux connaître l’histoire de notre village (8 panneaux installés et d’autres en étude).

 

La mise en conformité de nos bâtiments publics s’est poursuivie en 2019 avec la rampe d’accès au temple réalisée par nos services techniques, l’entreprise montmeyranaise « les clôtures de la Raye » ayant procédé à la pose de la main courante.

 

Le changement du chauffage de l’espace des chênes a été réalisé par l’entreprise Barral et a été subventionné à 50% par le SDED dans le cadre des économies d’énergie.

 

En 2019 également a démarré le dossier de la fibre tant attendu notamment par les entreprises. Le choix des emplacements des coffrets a été arrêté et les travaux de raccordement sont prévus sur 2020/2021.

 

En fin d’année, le conseil s’est positionné pour acquérir divers terrains boisés au coteau. Si cette acquisition se réalise, cela permettra d’envisager des accès piétons sur le sommet du coteau dans le cadre de la commission « sentiers de randonnée »  pilotée par l’agglo et pour laquelle les élus de Montmeyran sont très impliqués (Isabelle Vatant notamment).

 

S’agissant du foncier, la commune a procédé fin 2019 à la vente de la cure. Je l’avais dit l’année dernière, les travaux de réhabilitation de ce bâtiment étaient trop importants et les locaux non adaptés pour un usage public. Cette cession permettra à la nouvelle équipe d’envisager plus sereinement les investissements.

 

Et bien sûr, 2019 a été l’occasion de rencontres festives et culturelles.

Tout d’abord, rencontres à l’attention de nos aînés avec le pique nique  d’été et le repas de Noël organisés par le CCAS et la commission extra municipale personnes âgées.

Si les marchés d’automne et de Noël ont du être annulés, la Fête des Places, le 13 juillet, la fête de la musique et les spectacles de la Comédie itinérante de Valence (Julie) sont toujours très appréciés.

Et puis nous avons, à l’initiative de l’équipe municipale des sports (Isabelle, Claire, Olivier, Alain) mis en valeur les performances sportives marquantes de 2019, nous avons également  accueilli le passage de la « Drôme classique » (qui va repasser par le centre du village le 1° mars prochain) et nos élèves du Groupe Scolaire ont sillonné la Drôme lors de la TDV.

 

Sans oublier l’importance de notre jumelage avec Gross-Bieberau qui fêtera en 2022 ses 50 ans, anniversaire déjà en préparation entre les 3 communes, La Baume Cornillane.

Et également cette année lors de notre rencontre à Pentecôte en Allemagne, devrait être fêtée le départ des trois maires actuels.

 

Un mot sur notre CME animé par Annabelle assisté de Medhi Marion, toujours très actif avec outre leurs séances de travail diverses manifestations festives (Halloween, chasse aux œufs à Pâques) mais aussi des initiatives citoyennes comme l’opération village propre cet automne ou la participation avec DAV (sous la houlette d’Alexia Vaubourg) à la décoration du village pour Noël avec des objets recyclés.

Une opération sans nul doute à renouveler.

 

Et comme chaque année, divers chantiers effectués par nos gestionnaires de réseaux :

  • la poursuite du changement de luminaires par des LED plus économiques
  • le renouvellement des canalisations d’eau potable vétustes par le SISEV.

Ces travaux vont se poursuivre en 2020 sur l’ouest de la commune

 

Voilà dressé un rapide aperçu de 2019.

 

Lors de cette même cérémonie en 2014, j’avais émis le vœu que nombre de montmeyranais s’engagent dans la campagne électorale osant penser qu’il existait de nombreux citoyens prêts à s’investir pour le développement de leur commune. En fin de compte, seuls 23 s’étaient portés candidats.

Aujourd’hui, vous avez pu lire que certains regrettaient que les Montmeyranais n’aient pas eu le choix lors de cette élection. Et ce sera peut-être encore le cas en 2020.

 

Mais comment peut-on reprocher à certains de s’investir, de donner beaucoup de leur temps au détriment de leurs loisirs et de leur famille quand soi même on ne souhaite pas s’engager ?

C’est vrai qu’il est plus facile de critiquer que de s’engager, de déconstruire plutôt que de construire.

 

Je veux donc ici féliciter et remercier en mon nom mais aussi, je pense au nom de la plupart des habitants, tous mes colistiers qui durant ces années ont, avec leurs compétences, leurs idéaux agi avec comme unique moteur et unique exigence l’intérêt général. Merci plus particulier aux adjoints (Lucette, Elodie, Alain, Pierre et André) et aux conseillers délégués (Annabelle, Eveline, Isabelle, Carole, Alain et Olivier).

Et, quelque soit leur choix pour mars 2020, je leur souhaite à toutes et à tous de conserver dans leurs investissements futurs le même état d’esprit.

 

Mi mars donc, une nouvelle équipe aura la grande et belle responsabilité de gérer notre commune.

Je sais la fierté que procure cette mission.

Et plus encore, après plus de 25 ans passés comme maire ou adjoint, je mesure le travail qu’elle aura à accomplir dans l’intérêt de chacun d’entre nous.

Etre élu, c’est se mettre au service des autres, et plus particulièrement pour le maire et les adjoints, ne pas compter ses heures, parfois au détriment de sa vie personnelle.

Aussi, je voudrais ici encourager et féliciter celles et ceux qui vont s’engager dans cette mission, pas toujours aisée mais tellement enrichissante sur un plan humain. Je tiens à leur souhaiter toute la réussite pour notre bien être à tous.

 

 

 

Puisque j’évoque mars prochain, vous savez tous (je l’ai dit dès cet été dans la presse) que j’ai décidé de ne pas poursuivre cette merveilleuse aventure.

En tout premier lieu, je veux remercier Hubert Guillaume pour m’avoir beaucoup appris et toujours conseillé et soutenu. Merci du fond du cœur.

Je te dois beaucoup et la commune de Montmeyran aussi.

Je veux vous dire que ces nombreuses années passées à la tête de la commune m’ont permis de travailler avec des femmes et des hommes avec de réelles qualités humaines….que ce soit les élus ou les personnels.

Certains étaient des amis que j’ai entraînés dans cette aventure et d’autres le sont devenus. Je ne les citerai pas, on se reconnaît sans problème.

 

Mais je veux aussi vous dire que cette expérience très riche m’a permis aussi de côtoyer des femmes et hommes investis dans leur entreprise, leur métier, leur association….et de tisser des liens bien au-delà des relations professionnelles avec d’autres élus mais aussi avec des hommes et femmes rencontrées au fil des réunions, des chantiers ou lors de moments conviviaux.

Nombre d’entre eux sont là ce soir et cela croyez moi me va droit au cœur.

Je vais désormais avoir du temps libre et j’espère que nous continuerons à entretenir ces relations.

Quitter ce poste de Maire ne veut pas dire se désintéresser de la vie de ma commune et je garderai un œil attentif et compréhensif aux futurs projets qui ne manqueront pas, je le sais.

 

Je terminerai donc cette cérémonie en renouvelant à toutes et tous mes meilleurs vœux pour 2020 et en souhaitant à la nouvelle équipe six années de bon travail avec, malgré les soucis, beaucoup de plaisir et toujours l’intérêt public comme objectif.

 

C’est autour de cet intérêt pour le bien de l’ensemble des Montmeyranais que je souhaite que 2020 nous rassemble.

 

Maintenant place au buffet préparé par nos traiteurs montmeyranais «Le Mouton noir» et «Le chti’bouchon» et mis en place par les élus.

Bonne année à toutes et tous.

Bernard BRUNET