Cérémonie des vœux

Nous voici une nouvelle fois réunis dans cette salle des fêtes, pour la traditionnelle cérémonie de partage qu’est la cérémonie des vœux.

Une nouvelle année qui commence sous des auspices toujours inquiétants, avec en toile de fond, le terrorisme qui frappe aveuglement dans le monde et aussi en France, et avec également des populations qui continuent de fuir, au risque de leur vie, des pays ravagés par la guerre, la misère, le terrorisme.

Sur le plan international : 2017 a mis aux commandes des États-Unis un Président qui ne cesse d’inquiéter la planète entière, prenant chaque jour des décisions mettant en péril la paix ou les tentatives d’amélioration des conditions climatiques de notre planète.

Sur le plan national : 2017 a été également une année de changement sur le plan des institutions avec un nouveau Président de la République (sur lequel peu avait misé quelques mois auparavant), une Assemblée nationale profondément remaniée (avec l’arrivée de très nombreux élus sans expérience de la politique) et un Sénat pour moitié renouvelé.

Personnellement, je regrette que notre nouvelle députée n’ait pas pris le temps, en 7 mois, de rencontrer les élus des communes (du moins des petites et moyennes) : avoir une vue théorique de la politique est importante mais le contact avec les élus de terrain qui connaissent parfaitement la problématique des territoires est indispensable.

Sur le plan communal : le diaporama, réalisé par André KEMPF et Sophie PITET, vous permet, tout en écoutant ce discours, de visualiser les travaux de l’année mais également les moments conviviaux portés tant par la commune que par les nombreuses associations toujours très actives.

Mes premiers vœux seront donc à destination des bénévoles qui œuvrent dans l’ombre et qui parfois s’essoufflent, faute de trouver d’autres personnes prêtes à s’engager : il est regrettable que des associations qui accueillent des dizaines d’adhérents, dont de très nombreux enfants, se posent la question en assemblée générale de leur survie, faute de pouvoir constituer un conseil d’administration et un bureau.

Globalement donc, 2018 débute sous les mêmes auspices que 2017.

La France a énormément de difficultés à sortir de la crise économique, et ce malgré des mesures assez drastiques demandées aux citoyens et aux collectivités.

Depuis 2013, l’Etat a et continue de transférer nombres de compétences sans toujours donner les moyens pérennes aux collectivités de les assumer.

Et aujourd’hui, les communes, dernier maillon de la chaîne, subissent de plein fouet le contre coup, et ont de plus en plus de mal à investir, voire à boucler leur budget. Nous n’échappons pas à cette difficulté.

A ce titre, la suppression progressive de la taxe d’habitation a de quoi inquiéter, les communes n’ayant plus aujourd’hui que les impôts sur les ménages comme recettes propres.

 

Retour sur Montmeyran

 2017 aura vu tout d’abord la mise en service cet été du multi-accueil initié par la commune et réalisé par l’agglo.

L’inauguration, cet automne, par Nicolas DARAGON et Karine GUILLEMINOT (Vice présidente en charge de la petite enfance) a permis à chacun de constater les super conditions d’accueil des enfants et de travail du personnel.

Malgré ce très bel équipement, toutes les demandes ne peuvent être satisfaites, mais la mutualisation avec les autres structures de l’agglo permet, en règle générale, de donner satisfaction dans un périmètre proche.

Afin de permettre aux parents un accès en sécurité et aux normes d’accessibilité, une dépose minute a été réalisée depuis la rue Jean Malosse avec une sortie sur la place de la Poste.

Après présentation du projet en réunion publique, une mise en concurrence a été lancée, et les travaux ont été confiés à l’entreprise EUROVIA et à ses sous-traitants.

Parallèlement à cet aménagement, les travaux prévus chemin de Ranchi ont été effectués : réalisation du mur de soutènement côté parc, enfouissement des réseaux secs par les gestionnaires (SDED et France Télécom), éclairage public et mise en séparatif de l’assainissement par l’agglo. Reste maintenant à la commune à réaliser le tapis routier.

Suite au diagnostic sanitaire, divers arbres morts ou dangereux ont été abattus dans le parc. Leur remplacement est prévu, dès cette année, dans la partie basse du parc, et ensuite, dans le cadre du réaménagement de la partie avant de la salle des fêtes.

Le choix de ce réaménagement sera étudié cette année pour une réalisation avant la fin du mandat.

Merci à Didier CHENEAU (cabinet Landfabrik) pour la qualité de ses études et le suivi du chantier (qui va se terminer dans les jours prochains).

2017 aura également vu :

* la finalisation sur le plan technique de la dénomination des voiries. Toutes les maisons ont été géo localisées. Merci à Alain TERRAIL et Olivier ROCHAS des nombreuses journées passées à arpenter la commune avec Laurent  QUEMENER (cabinet Signa-concept). Le groupe de travail va devoir maintenant entériner les adresses postales, avant validation par le conseil municipal, pour une pose de la signalétique en 2018.

* la validation par les services du Département du projet d’aménagement de l’avenue des Genceaux projet initié par le cabinet Laurent DAVID.

* la validation de l’orientation d’aménagement programmée (OAP) des Vanets après une année d’études avec de nombreux échanges avec les propriétaires, leurs lotisseurs et les riverains, et deux réunions publiques sous la houlette du cabinet Urbasite (Loic GAREX). Des contacts sont actuellement en cours avec les services concernés (SCOT, agglo pour le PLH, chambre d’agriculture, services de l’Etat) pour lancer rapidement la modification de notre document d’urbanisme nécessaire pour démarrer cette opération qui va se dérouler sur une dizaine d’années (110 logements prévus à terme). L’engagement de la commune sur ce dossier va permettre une répartition harmonieuse  de l’habitat et des aménagements paysagers.

* le lancement d’un projet de constructions de logements à destination des personnes âgées avec veille sanitaire au quartier des sablons. La maîtrise foncière a été confiée à DAH et nous espérons que les négociations parfois difficiles avec les propriétaires pourront aboutir à l’amiable.

 * et bien sur le lancement du livre «Montmeyran au siècle dernier» réalisé avec le concours de Mémoire de la Drôme. Un merci particulier au groupe de relecture et à Renée Sautriau qui a donné beaucoup de son temps pour la parution de ses mémoires de Montmeyranais.

Vous avez pu également constater d’autres chantiers en cours sur la commune

* l’enfouissement par ENEDIS de lignes moyenne et haute tension, tout d’abord mi 2017, sur la partie ouest de la commune, et depuis peu, entre Montmeyran et Montvendre. De nombreux poteaux vont ainsi disparaitre, améliorant sensiblement le côté environnemental.

* le changement de nombreux luminaires par des LED dans le but de réaliser des économies, mais aussi d’améliorer la qualité de l’éclairage : ces travaux qui ont concerné essentiellement l’avenue des Genceaux, les rues Milhan et Ranchi et les quartiers Est de la commune, sont pris en charge par l’agglo. Merci à Nathalie NIESON, Vice présidente ici présente, de son écoute face aux demandes toujours nombreuses des 56 communes à mettre en équilibre avec son budget.

* le renouvellement des canalisations d’eau potable par le SISEV (au coteau, Brémondières, Dorelons).

 * la réfection du tapis routier par le Département sur la RD 125 entre les panneaux d’entrée d’agglo, route d’Upie et route de Chabeuil, avec une réduction de largeur par du marquage afin de réduire la vitesse et d’améliorer la sécurité.

Ces travaux ont entraîné la dépose du coussin lyonnais devant le groupe scolaire, qui devrait être réinstallé d’ici peu. La commune va en profiter pour en installer un, juste avant l’entrée de l’école Sainte Marie. Mais ces travaux ont aussi entraîné la destruction du plateau traversant mis en place face à la rue Paulin Barret, il y a un an, à l’initiative du CME. Les élus et les parents d’élèves attendent du Département et de l’entreprise EUROVIA une remise en l’état rapide de cet aménagement de sécurité qui donnait entière satisfaction.

* enfin, les études pour l’assainissement des quartiers Est ont été lancés par l’agglo et sont quasi finalisées, ce qui devrait permettre un début de chantier en 2018.

 Cela  fait le lien avec 2018

Dès le début d’année, la commune va devoir se prononcer sur les rythmes scolaires, pour la rentrée prochaine, avec le maintien de la semaine de 4.5 jours et des TAP, ou le retour à la semaine de 4 jours. Avant de prendre une position soumise à l’inspection d’académie qui devra valider les horaires de la prochaine rentrée, le conseil municipal a souhaité connaître la position des parents, avec un sondage porté par les parents de l’élémentaire. Une réunion d’information qui aura lieu vendredi prochain, et également la position des enseignants qui vont se prononcer lors des deux prochains conseils d’école.

La commune, persuadée du bien fondé de la réforme initiale, a pleinement joué le jeu en passant à 4 jours et demi dès la rentrée 2013 et en mettant en place de vrais TAP, animés par des professionnels. Le succès de ces animations n’est pas à discuter je pense et en remercie toute l’équipe de la péri pour son investissement. Mais force est de constater que, dès 2014, la réforme s’est délitée avec d’une part, le choix laissé aux communes d’horaires sans lien avec le rythme de l’enfant, et d’autre, l’abandon des autres aspects de la réforme comme les vacances scolaires.

Et depuis la dernière rentrée, les parents sont quelque peu perdus, avec des communes revenues à 4 jours, d’autres restées à 4.5 jours mais qui s’interrogent et parfois, deux de leurs enfants sur des rythmes différents, selon qu’ils sont en maternelle à Montmeyran et en élémentaire à la Baume Cornillane et  Ourches. Dans ce contexte, pas simple pour chacun de trouver la solution idéale mais on y réfléchit.

Au niveau investissements, 2018 ne verra pas se réaliser de nouveaux projets, mais verra la mise en œuvre des projets abordés précédemment, assortis bien entendu, de divers travaux annuels : réfection de voiries, réalisation de WC publics près du cimetière, poursuite de l’enfouissement des réseaux en collaboration avec le SDED rues André Milhan et Paulin Barret (suite à la mise en séparatif des réseaux d’assainissement effectuée par l’agglo en 2017).

2018 verra également le démarrage des travaux d’accessibilité des bâtiments publics. Nous avons pris quelque retard pour lancer notre agenda, mais avec l’appui du cabinet QUALI CONSULT,  le recensement des aménagements a été réalisé et la répartition des travaux sur les 3 années à venir définie. Nos services techniques seront à pied d’œuvre sur ce dossier dès 2018.

Dernier dossier : les locaux laissés libres par la Trésorerie

Après plusieurs pistes qui n’ont malheureusement pas abouti en 2017, l’installation d’une profession libérale en 2018 est en bonne voie. A défaut, une transformation en logements serait envisagée.

2018 ne verra donc pas se réaliser de nouveaux grands  projets. Le contexte financier difficile évoqué au début de mon intervention touche également notre commune. Depuis le début de notre mandat, c’est plus de 249.000 € de pertes cumulées du fait de la baisse de la DGF. Pour un budget de fonctionnement de 1.8 M E c’est énorme. Cela ne nous permet plus d’avoir un réel auto financement. Pour 2018, la vente attendue du bâtiment de l’ancienne crèche nous permettra de réaliser quelques investissements.

A défaut, tout investissement nouveau devrait être couvert par l’emprunt, d’autant que les subventions départementales sont plus difficiles à obtenir pour notre commune, qui est sortie de la dotation cantonale directe.

Il n’est pas question de faire supporter ces baisses par une hausse de la fiscalité. Nous nous sommes engagés à suivre l’inflation, nous nous y tiendrons encore en 2018. Mais, afin de retrouver rapidement une situation plus confortable, des efforts importants doivent être consentis par tous. Au niveau des élus et des services municipaux, cela est déjà une réalité depuis le début du mandat, mais des économies sont toujours recherchées.

Il faut que cela soit également le cas pour toutes les structures subventionnées directement ou indirectement : il est nécessaire d’être attentifs au gaspillage (éclairage, chauffage, consommables…) et d’adapter ses projets aux moyens dont on dispose, et non de solliciter la collectivité pour réaliser ses projets.

Les élus de la commission des finances ont proposé fin 2017, que l’enveloppe des subventions soit réduite de 20%. C’est forcément une décision qui va impacter les associations, qui vont devoir trouver d’autres ressources (on réfléchit notamment à une charte sur la publicité) mais cela est nécessaire si la commune veut garder au maximum ses services à la population.

L’effet de ciseau entre les baisses des dotations (même si la DGF 2018 ne devrait pas diminuer) et les hausses des services et produits (énergétiques…) obligent à repenser tous les postes budgétaires. Merci à tous les acteurs de la vie communale de participer à cet effort.

Un dernier petit mot sur nos services avec deux arrivées (toutes deux en provenance de Malissard) :

Aux services techniques, Gaëlle RIOU a été recrutée plus spécialement en charge des espaces verts avec la mise en place du « zéro phyto ».

Au secrétariat, Laurent BARRAL a remplacé à l’accueil Sylvana CHARLES partie en retraite.

 

Excusez moi donc d’avoir été une fois encore un peu long. Je terminerai en remerciant :

* l’ensemble du personnel (à qui j’ai renouvelé notre gratitude lors des vœux spécifiques avant-hier) et des élus, pour le travail effectué au quotidien pour le bien vivre à Montmeyran. Meilleurs vœux à eux.

* nos partenaires qui nous soutiennent dans nos actions : Muriel Parret et Jean Serret pour le Département et Nicolas DARAGON pour l’agglo ;

* l’ensemble des bénévoles des associations qui œuvrent pour offrir à chaque montmeyranais des activités diverses et variées et aussi des lieux et moments de rencontre et d’échange.

Et en présentant au nom de toute l’équipe municipale mes vœux :

* Aux nouveaux arrivants qui vont découvrir le charme de notre commune avec ses nombreux services et aussi ses manifestations festives

* aux membres du CCAS qui organisent en particulier le repas des anciens qui a regroupé cette année plus de 170 convives (sans oublier les colis portés à domicile et en maison de retraite)

* aux élus du CME toujours très actifs. Le CME va être partiellement renouvelé dans les semaines à venir. Merci aux conseillers qui vont achever leur mandat et merci à Annabelle DUPRET de continuer d’assurer le bon fonctionnement de cette équipe.

* aux forces vives de la commune, artisans, commerçants, associations qui font que Montmeyran reste un village très prisé

* et merci enfin aux élus qui ont préparé cette salle et concocté l’apéritif qui va suivre nous permettant d’avoir un bon moment d’échange.

 

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2018  A TOUTES ET TOUS

Bernard BRUNET, Maire